Comment dénicher une assurance temporaire pas cher ?

Assurance temporaire pas cher

Publié le : 01 février 20216 mins de lecture

Lorsqu’un conducteur a besoin d’être couvert pour quelques jours voire pour quelques semaines, son assureur lui conseille alors de souscrire un contrat temporaire. Cependant, cette option demeure mal connue des assurés. Elle présente pourtant de nombreux avantages comme vous le découvrirez au fil des paragraphes de ce texte. Vous accéderez également à des astuces qui vous permettront de trouver les offres de ce genre les plus avantageuses.

De quoi s’agit-il exactement ?

Vous aurez déjà sans doute compris qu’il s’agit d’une assurance courant sur une courte période. Vous trouverez même des contrats dont la validité est limitée à une seule journée ! Sachez que la valeur maximale a été fixée à 90 jours chez la plupart des assureurs. Au-delà de cette limite, vous devrez alors vous tourner vers des formules que l’on peut qualifier de plus classiques.

Il existe de nombreuses situations pouvant pousser un conducteur à opter pour ces contrats courts. Celui-ci peut en effet voyager à l’étranger ou y acheter un véhicule pour le rapatrier ensuite en France. Il peut également user de ce dispositif pour pallier un défaut d’assurance ou une insuffisance de garanties dans son contrat actuel. L’assurance temporaire se montre également très utile dans l’attente de la souscription d’un nouveau contrat d’assurance classique. Enfin, certains conducteurs font appel à cette solution pour assurer un véhicule roulant peu et seulement à certaines périodes de l’année comme durant l’été par exemple.

Ces quelques exemples suffisent à démontrer tout l’intérêt des contrats temporaires. Avouez qu’il aurait été dommage (et surtout peu rentable sur le plan financier) de souscrire un contrat classique pour ces cas si particuliers ! Si vous souhaitez compléter ces informations, il suffit de vous rendre sur le site www.assurance-voiture-temporaire-provisoire.com. Vous pourrez même prendre contact avec un assureur et souscrire en ligne votre contrat !

Les avantages d’une telle solution

Le gros plus de cette solution demeure incontestablement sa souplesse. Vous décidez quand l’activer et la stopper. Ne négligez pas non plus les économies qui vous permettront de réaliser les contrats temporaires. Ils vous offriront en effet de bien meilleurs tarifs (pour un besoin très précis) que les contrats plus longs.

Vous découvrirez également lors de la souscription d’un contrat court que votre niveau de bonus n’est pas pris en considération. Habituellement, les assureurs utilisent cette variable influencée par les antécédents du conducteur afin d’ajuster le montant des cotisations. Les conducteurs ayant subi le moins de sinistre bénéficient alors de meilleurs tarifs que les autres. Dans le cadre d’un contrat de courte durée, ce principe ne peut pas être appliqué car les tarifs sont fixes.

Attention, si, au cours des trois dernières années, vous avez subi un sinistre ayant obligé votre assureur à appliquer un malus sur votre contrat, alors vous ne pourrez pas prétendre pouvoir souscrire un contrat de courte durée. Dans un contrat classique, le malus implique une augmentation du montant des cotisations afin de couvrir un risque jugé plus élevé par l’assureur. Dans le cadre d’un contrat de courte durée, le malus s’apparente purement et simplement à une mesure d’exclusion.

Comment souscrire ?

Pour souscrire à ce genre de contrat, il faudra respecter certaines conditions et présenter tous les documents justificatifs qui pourraient vous être demandés. Tout d’abord, vous devrez être âgé d’au moins 21 ans. Il vous faudra aussi être titulaire depuis au moins 24 mois du permis de conduire. Notez que certaines compagnies n’autorisent pas les conducteurs âgés (en règle générale, au-dessus de 75 ans) à souscrire.

Si ces conditions sont respectées alors l’assureur vous demandera ensuite de lui fournir l’ensemble des documents nécessaires à la rédaction du contrat. Ces derniers ne diffèrent pas de ceux utilisés pour les contrats auto plus classiques. Vous allez ainsi devoir présenter une copie de la carte grise du véhicule concerné, une copie de votre permis de conduire (attention celui-ci doit nécessairement être en cours de validité !) et le relevé des informations concernant le souscripteur. Ce dernier document doit justifier des éventuels antécédents de conduite. N’oubliez pas non plus d’en fournir aussi un pour tout conducteur supplémentaire couvert par le futur contrat.

Si vous êtes parvenu à franchir les deux étapes précédentes alors vous êtes proche de signer enfin votre contrat d’assurance temporaire. Il ne vous reste plus désormais qu’à définir l’ensemble des garanties. Certaines sont incluses de base dans la plupart des contrats. Il s’agit notamment de la responsabilité civile, de la défense pénale et du recours éventuel après un accident. Vous pouvez également opter pour des garanties supplémentaires (attention à ne pas faire exploser les tarifs tout de même !) à l’image de l’assistance en cas d’accident ou encore de la garantie corporelle conducteur et passagers.

Comment trouver les meilleures offres ?

Comment faire pour trouver une assurance temporaire pas chère ? Cette question, vous êtes nombreux à vous la poser ! Pour éviter de perdre votre temps, préférez utiliser un comparateur en ligne. Il vous suffit d’entrer certains paramètres (véhicule concerné, durée souhaitée du contrat, nombre de conducteurs etc) et de laisser travailler le site. Celui-ci interrogera plusieurs compagnies d’assurance et vous présentera les résultats dans un tableau récapitulatif. Vous pourrez alors comparer les différentes offres et opter pour celle qui vous correspond le mieux.

Certaines compagnies communiquent volontiers autour de ces contrats à durée très limitée. Elles en sont même devenues de véritables spécialistes ! Il peut être intéressant donc de les contacter en premier afin d’optimiser vos chances de dénicher rapidement un contrat taillé sur mesure pour vous. Enfin, il n’est pas du tout conseillé de faire appel à un courtier pour ce type de recherche. En effet, celui-ci ne disposera pas d’une marge de négociation suffisante avec les compagnies d’assurance pour que cette solution demeure financièrement intéressante du point de vue de l’assuré.


Accident de moto avec un ralentisseur : allez-vous être indemnisé ?
Conduite et CBD : où en est la loi ?

Plan du site