Comment fonctionne le bonus malus automobile ?

Etant en possession d’un véhicule à moteur, toute personne est soumis à l’obligation de souscrire une assurance automobile auprès d’une compagnie y relative. Et accompagnant ce contrat d’assurance s’opère aussi ce qu’on entend par bonus-malus automobile. Il s’agit d’un système mis en place en France, afin de mesurer et d’évaluer la qualité de conduite d’une personne. Ainsi, en causant d’éventuels sinistres, il verra sa prime d’assurance automobile augmenter. Par contre, en ne produisant aucun accident, celui-ci sera récompensé par un bonus. Si c’est la première fois que vous en entendez parler, voici comment ce mécanisme fonctionne.

Quand commence le calcul du bonus-malus ?

Le bonus-malus est désormais un impératif en termes d’assurance auto. Dès qu’une personne souscrit une garantie automobile pour la première fois, l’assureur est tenu de lui informer qu’elle est soumise au mécanisme. Par conséquent, l’année du calcule commence au jour de l’effectivité de l’assurance. Il est essentiel de retenir la date car le bonus-malus se recalcule tous les ans.

Comment se présente le bonus-malus ?

Comme il a été susmentionné, le calcul du bonus-malus se base sur la conduite de l’assuré. Celle-ci se vérifie selon le nombre d’accident annuel mettant en cause la responsabilité du conducteur. L’accident pourrait, en effet, être entièrement ou partiellement de sa faute. Ainsi, chaque fois qu’il est concerné par un sinistre routier, il est pénalisé par un malus ; ce qui augmentera la prime d’assurance qu’il payera lors du renouvellement de l’assurance. En outre, si aucun accident n’est recensé durant les 12 mois de l’année, l’assuré sera gratifié en recevant un bonus. Ce dernier aura un impact positif sur sa prime de garantie auto, vu que celle-ci va diminuer. Mis à part cela, il est important de savoir que même en choisissant de changer de mutuelle d’assurance ou en achetant une nouvelle voiture, les chiffres se transfèrent et continuent de se multiplier sur le nouveau contrat et le nouveau véhicule.

Comment se calcule le bonus-malus ?

Le calcul se fait à partir d’un coefficient se trouvant dans une plage de 0.5 à 3.5. Ainsi, tous les assurés partent sur un même pied d’égalité, à savoir un coefficient 1. Delà, c’est la fréquence des sinistres qui influera celui-ci. De ce fait, pour chaque accident dont l’assuré en est entièrement le fautif, le coefficient sera majoré de 25%. Et lors d’un sinistre dont il est partiellement responsable, la majoration sera de 12,5%. Par ailleurs, en absence de sinistre, le coefficient rencontrera une diminution de 5%. Quoi qu’il en soit, le bonus-malus revient à 1% si la conduite est qualifiée de meilleure dans les 2 ans suivant l’obtention d’un malus.

Quelle assurance auto pour la conduite accompagnée ?
L’assurance auto au kilomètre qu’est ce que c’est ?