Crit’Air : comment fonctionne la vignette environnementale pour véhicules ?

Publié le : 30 août 202318 mins de lecture

La France, à l’instar d’autres pays européens, a mis en place la vignette écologique pour les véhicules routiers. La vignette écologique « Crit’Air » (ou « vignette écologique ») est simplement apposée sur le pare-brise de la voiture, par exemple près de la vignette d’assurance. Vous pouvez le commander en ligne et, une fois collé, la catégorie attribuée à votre voiture sera clairement visible.

A quoi sert la vignette écologique Crit’Air ?

A quoi sert la vignette écologique Crit’Air ?Les vignettes environnementales ont été introduites afin de distinguer les véhicules écologiques de ceux qui polluent l’atmosphère de la ville et contribuent à la dégradation des conditions de vie. La vignette environnementale détermine donc le niveau de pollution de l’air causé par votre véhicule, selon une classification des niveaux d’émission basée sur le certificat d’immatriculation de la voiture (partie I ou II). Pour commander en ligne les vignettes environnementales  » Crit’Air  » il est donc nécessaire d’envoyer un scan recto verso de ce document.

Chaque vignette environnementale est délivrée spécifiquement pour chaque véhicule, et est donc associée à sa plaque d’immatriculation. La validité de la vignette est illimitée, elle n’aura donc jamais besoin d’être remplacée, sauf lors de l’achat d’une nouvelle voiture. Commandez-le une seule fois et il sera possible de rouler sur tout le territoire français.

Les vignettes environnementales en France sont divisées en six catégories.

Vignette écologique Crit’Air : 6 types d’autocollants environnementaux

La France a mis en place au total six types de vignettes environnementales. Celles-ci se distinguent facilement par leur couleur, pour permettre aux policiers de vérifier rapidement à quelle catégorie appartient votre véhicule. Le type de vignette est attribué à votre véhicule sur la base du certificat d’immatriculation et indique essentiellement la quantité de pollution atmosphérique et sonore produite par votre voiture.

Les vignettes indiquant les véhicules les plus écologiques sont vertes. Ces vignettes sont exclusivement réservées aux véhicules électriques. Les voitures les plus polluantes reçoivent en revanche une vignette grise. Les véhicules à moteur et les motos fabriqués respectivement avant 1997 et 2000 ne reçoivent pas d’autocollants. Les couleurs des autocollants intermédiaires sont, du plus au moins polluant : bordeaux, orange, jaune et violet.

Chaque autocollant porte en haut la mention « Crit’Air », terme associé aux zones environnementales en France et qui figure également sur les panneaux routiers indiquant le début et la fin d’une de ces zones.

La vignette écologique Crit’Air en France est utilisée pour identifier le niveau de pollution d’un véhicule en fonction de ses émissions. Il existe en effet 6 types d’autocollants environnementaux Crit’Air, chacun correspondant à une catégorie de véhicules en fonction de leur niveau de propreté et de la norme Euro à laquelle ils adhèrent. Voici les six types d’autocollants Crit’Air :

  • Crit’Air Vert (0) : Ce type d’autocollant est réservé aux véhicules électriques et hydrogène, ainsi qu’aux véhicules thermiques neufs respectant les normes Euro 6. Ils sont considérés comme les moins polluants.
  • Crit’Air Violet (1) : Ce type d’autocollant inclut les véhicules thermiques Euro 5 et Euro 6 ainsi que les véhicules hybrides rechargeables.
  • Crit’Air Jaune (2) : Les véhicules équipés de moteurs Euro 4 sont éligibles à cet autocollant. Ces véhicules émettent un peu plus de polluants que ceux des catégories précédentes.
  • Crit’Air Orange (3) : Ce type d’autocollant s’applique aux véhicules répondant à la norme Euro 3 et Euro 2. Ils émettent davantage de polluants.
  • Crit’Air Marron (4) : Les véhicules diesel équipés de moteurs Euro 2 sont inclus dans cette catégorie. Ils sont plus anciens et moins respectueux de l’environnement.
  • Crit’Air Gris (5) : Cette catégorie concerne les véhicules diesel Euro 1 et les véhicules essence Euro 1 et 2. Ce sont les véhicules les plus anciens et les plus polluants autorisés dans les zones de circulation restreinte.

L’utilisation de ces autocollants environnementaux peut varier en fonction des conditions météorologiques et de la qualité de l’air. Les autorités locales peuvent décider de restreindre la circulation des véhicules les plus polluants en cas de pic de pollution. Ainsi, il est important de s’informer auprès des autorités locales avant de circuler dans certaines zones urbaines en France.

Comment commander la vignette environnementale « Crit’Air » ?

La vignette écologique française peut être commandée en ligne et permettra un accès facile aux quartiers centraux de Paris et d’autres villes françaises. Pour la commander, il suffit d’avoir en main le certificat d’immatriculation du véhicule (partie I. ou partie II.) Vous recevrez la vignette écologique française par la poste sous 7 jours. La livraison est gratuite.

Le processus de commande de la vignette écologique française est aussi simple que pour l’Allemagne ou l’Autriche . La vignette écologique a une validité illimitée sur le véhicule spécifique pour lequel elle a été délivrée et est valable sur tout le territoire français.

Où mettre la vignette environnementale Crit’Air ?

La vignette écologique française est placée sur le côté droit du pare-brise, en haut ou en bas. Il peut être collé, par exemple, à côté du bordereau d’assurance.

Une fois l’autocollant collé sur le pare-brise, il est possible de repartir sans plus de soucis. La vignette environnementale vous permet d’accéder aux zones centrales de Paris et aux autres zones environnementales françaises, selon le type de vignette obtenu par votre véhicule.

Vignette écologique Crit’Air : les zones environnementales en France

Vignette écologique Crit’Air : les zones environnementales en FranceSi la France n’a introduit les zones environnementales qu’en 2016, elle est néanmoins parmi les premiers pays européens à mettre en place cette politique environnementale. Les zones environnementales françaises présentent également certaines particularités qui les distinguent de celles de l’Allemagne ou de l’Autriche.

Les zones environnementales en France ont été introduites en 2016. La France avait des années de retard sur les autres pays : par exemple, l’Autriche a déjà introduit des zones environnementales à Vienne et dans ses environs en 2014. Les zones environnementales sont un concept récent. De plus en plus de pays les introduisent progressivement, et ceux qui les ont déjà introduits, comme l’Allemagne, en multiplient le nombre en en créant de nouveaux dans diverses autres villes.

La première ville française à utiliser la vignette environnementale a été Paris, qui a introduit l’obligation à partir de juillet 2016. D’autres villes suivront à Paris, à commencer, entre autres, par Grenoble.

Les zones environnementales françaises présentent quelques différences par rapport à celles d’autres pays habituellement utilisés comme référence, comme l’Allemagne et l’Autriche. Dans un premier temps, l’obligation de posséder la vignette écologique  » Crit’Air  » ne concernait que les conducteurs français ou plus précisément les véhicules immatriculés en France. Les véhicules étrangers ne sont tenus d’avoir la vignette que depuis le 1er février 2017.

Indication des zones environnementales en France

Les zones environnementales en France sont appelées « Zones à Circulation Restreinte » (ZCR). La vignette environnementale s’appelle  » Crit’Air  » – mention qui apparaît en haut de chaque autocollant.

Les zones environnementales sont devenues actives grâce à un décret en vigueur depuis juin 2016. Les zones environnementales françaises sont, comme dans d’autres pays, entièrement sous la juridiction des villes qui souhaitent les mettre en place. Chaque ville détermine s’il est nécessaire d’avoir une vignette environnementale pour circuler sur son territoire, et éventuellement quel type de vignette minimum est requis. Paris , qui a instauré des zones environnementales en juillet 2016, devrait être suivie par un nombre croissant de villes dans lesquelles il ne sera plus possible de conduire sans avoir la vignette environnementale sur le pare-brise.

Les zones environnementales en France sont signalées par des panneaux de signalisation. Ainsi, il ne devrait y avoir aucun risque d’entrer accidentellement dans une zone environnementale et de recevoir de lourdes amendes, ce qui peut arriver en Autriche, où le début de ces zones n’est pas signalé.

A qui s’appliquent les règles sur les zones environnementales en France ?

Les zones environnementales françaises présentent plusieurs particularités potentiellement inconnues de ceux qui connaissent mieux celles de l’Allemagne ou de l’Autriche. Le premier concerne la validité des zones environnementales françaises. Immédiatement après leur introduction, l’obligation de la vignette ne concernait que les conducteurs français (ou plutôt les voitures avec des plaques d’immatriculation françaises). Les zones environnementales concernent également les véhicules étrangers à partir du 1er février 2017. Cela signifie qu’à partir de cette date, tout le monde devra être muni d’une vignette environnementale pour circuler à Paris et dans les autres villes françaises.

La vignette environnementale n’est obligatoire qu’à certains moments

La vignette environnementale n'est obligatoire qu'à certains momentsUne autre particularité des zones environnementales en France est qu’elles ne sont valables qu’à certaines périodes. Le panneau routier spécial, en plus de marquer le début d’une zone environnementale, peut également fournir des informations sur le créneau horaire de validité, par exemple « de 8 à 20 ». Cela signifie que pour entrer dans cette zone à ces heures, la voiture doit avoir une vignette environnementale. Mais en dehors de ces horaires il est possible de circuler dans la même zone même sans vignette environnementale !

L’utilisation des plages horaires est très courante en France. Une situation similaire existait déjà à Paris en 2015 : les bus et camions de plus de 3,5 tonnes et fabriqués avant le 1er octobre 2001 ne peuvent entrer dans la ville de 8h à 20h. La vignette environnementale est donc un outil supplémentaire utilisé à des fins de réduction du trafic urbain.

Chaque ville, tout comme elle peut décider de la mise en place de zones environnementales, détermine également les tranches horaires de validité.

De lourdes amendes si vous n’avez pas votre vignette Crit’Air

Conduire dans des zones environnementales sans vignette écologique risque de lourdes amendes. Nous conseillons à tous, visiteurs nouveaux ou réguliers, d’obtenir la bonne vignette environnementale. D’autre part, le timbre a une validité illimitée.

Une période de transition a été initialement prévue immédiatement après l’introduction des zones environnementales. Dans un premier temps, la police a simplement informé les conducteurs de la nécessité d’une vignette environnementale. À l’heure actuelle, en revanche, entrer dans des zones environnementales sans vignette environnementale peut être coûteux. À partir d’octobre 2016, les sanctions fixées étaient de 35 euros mais à partir de janvier, les amendes sont passées à 68 euros. Les sanctions pour les conducteurs qui ignorent ces dispositions vont progressivement se durcir.

Crit’Air : existe-t-il aussi des vignettes écologiques pour les véhicules dans les autres pays que la France ?

Les vignettes écologiques pour les véhicules, similaires à la Crit’Air en France, existent dans plusieurs autres pays européens. Cependant, il est important de noter que les noms, les systèmes et les critères peuvent varier d’un pays à l’autre. Voici une liste de certains pays qui ont mis en place des systèmes de vignettes ou de zones à faibles émissions pour les véhicules :

  • Allemagne : L’Allemagne a mis en place des vignettes environnementales appelées « Umweltplakette » pour indiquer le niveau de pollution des véhicules. Cela détermine l’accès aux zones environnementales dans certaines villes.
  • Autriche : L’Autriche utilise des vignettes autoroutières pour l’accès aux autoroutes et aux routes express. Cependant, elles ne sont pas basées sur les émissions, mais plutôt sur le péage routier.
  • Royaume-Uni : Plusieurs villes au Royaume-Uni, comme Londres, utilisent des systèmes de « Clean Air Zones » qui imposent des restrictions en fonction des émissions des véhicules. Cela ne repose pas nécessairement sur des vignettes spécifiques, mais sur des normes d’émissions.
  • Italie : L’Italie a mis en place des « Étiquettes environnementales » dans certaines villes pour indiquer le niveau de pollution des véhicules et déterminer l’accès à certaines zones.
  • Espagne : L’Espagne utilise également des « Étiquettes environnementales » pour certains véhicules dans certaines villes. Elles déterminent l’accès aux zones restreintes.
  • Pays-Bas : Certaines villes néerlandaises ont mis en place des « Zones à basses émissions » où seuls les véhicules respectant certaines normes d’émissions peuvent circuler.
  • Belgique : Plusieurs villes belges ont instauré des zones à faibles émissions qui imposent des restrictions en fonction des émissions des véhicules.
  • Portugal : Le Portugal utilise des vignettes environnementales pour certaines zones urbaines, indiquant le niveau de pollution des véhicules.

Il existe également d’autres pays européens qui ont mis en place des mesures similaires pour réduire la pollution de l’air et encourager l’utilisation de véhicules plus propres. Les noms, les systèmes et les critères peuvent varier, il est donc important de se renseigner sur les réglementations spécifiques en vigueur dans chaque pays si vous prévoyez de voyager avec votre véhicule.

Actualités Crit’Air et mises à jour 2023

Métropole Grand Paris, véhicules Crit’Air3 arrêtés à partir de juillet 2023

Actualités Crit’Air et mises à jour 2023Retour en arrière, ou plutôt arrêt d’un an, pour l’application en France de l’interdiction de circulation dans la Métropole du Grand Paris (MGP) des véhicules classés Cri’Air3 et moins qui aurait dû entrer en vigueur le 1er juillet dernier.

C’est la même instance de la MGP – qui regroupe 79 autres communes en plus de Paris au sein du périphérique de l’A86 pour un total de 5,1 millions d’habitants – pour donner la nouvelle que cette interdiction a été repoussée au 1er juillet 2023. La nouvelle, lit le périodique AutoPlus, a été accueillie par les automobilistes d’Ile-de-France, contraints d’utiliser la voiture pour se rendre au travail ou pour leurs déplacements, sans pouvoir emprunter le réseau

Selon le MGP, aucune des conditions qui auraient permis l’application de cette interdiction n’a été remplie à temps.
En particulier, la collectivité de la Métropole du Grand Paris impute la responsabilité de ce retard à l’Etat, sur deux points essentiels. Premièrement, le fait que l’Île-de-France et les 79 communes de la MGP ne soient pas encore reconnues comme une « zone d’expérimentation pour la mise en place d’un prêt à taux zéro » pour les familles les plus modestes, facilitant ainsi l’accès à une nouvelle offre non polluante véhicule. Le deuxième obstacle à la mise en place de cette interdiction de circulation est que les radars automatiques – qui en lisant la plaque d’immatriculation permettent de sanctionner le non-respect des règles Crit
La vignette Crit’air 3 s’applique aux véhicules équipés de moteurs diesel et mis en circulation avant 2011, mais également à ceux équipés de moteurs essence immatriculés avant 2006, pour un total de pas moins de 14,3 millions d’unités en France, soit 41% du parc automobile. .
Dans la Métropole du Grand Paris, les véhicules ne répondant pas aux critères ZFE (Zone à Faibles Emissions) sont interdits de circulation du lundi au vendredi, de 8h à 20h, hors week-end et jours fériés.
Il existe des dérogations au dispositif de restriction de circulation dans la ZFE : les véhicules conduits par des personnes handicapées titulaires d’une carte CMI (Carte Mobilité Inclusion), les bus et transports en commun, ou les véhicules d’intérêt général et prioritaire, peuvent ne pas être munis de la vignette Crit’air. Mais aussi les moyens d’approvisionnement des marchés, les camions en transit, les véhicules utilisés pour les tournages de télévision ou de cinéma et les véhicules de transport pour les événements sportifs.

Paris, trafic ultra-limité à partir de janvier 2024

En confirmant la mise en place de la zone à trafic limité Zez (Zone zéro émission) à partir du 1er janvier 2024, la maire de Paris Anne Hidalgo a détaillé les étapes qui précéderont le blocage des accès à la capitale française. À partir du 1er juillet débutera la soi-disant phase 5 qui empêchera l’accès du lundi au vendredi de 8h à 20h aux voitures et autres véhicules légers avec une vignette Crit’Air d’au moins 2 et une homologation Euro 5 pour les véhicules diesel immatriculés après janvier 2011 et celles essence au moins Euro 4 et immatriculées après le 1er janvier 2006. Les motos admises doivent être au minimum Euro 3 et immatriculées après le 1er janvier 2007. Même obligation que la vignette Crit’Air 2 pour les poids lourds et bus qui ne seront pas, profitez toutefois de l’arrêt aux contrôles le samedi et le dimanche.

Ces ‘messages’ seront lâches pour les modèles essence ou gaz, qui peuvent être Euro 5 et immatriculés après le 1er octobre 2009. Au 1er janvier 2024, Hidalgo déclenchera un nouveau durcissement des mesures : quels que soient les jours de la semaine, les horaires et le type de véhicule, tous les diesels seront interdits. Les poids lourds et les bus ne seront autorisés à circuler que s’ils sont munis d’une vignette Crit’Air 1, tandis que les voitures et les camionnettes ne seront autorisées dans la zone ZEZ qu’en semaine de 8h du matin à 20h, seulement si elles sont munies d’une vignette Crit’Air 1 vignette ainsi qu’immatriculés après le 1er janvier 2011 et homologués au moins Euro 5. Enfin, les motos qui au 1er janvier 2024 pourront circuler librement – comme les voitures et les camionnettes – les jours fériés et entre 20h et 8h en semaine. Dans les périodes d’activation du Zez pour circuler il faudra être au minimum Crit’Air 4.

 

Comment choisir un antivol connecté pour une moto ?
L’importance d’un bon vermifuge pour la santé du chien

Plan du site